Menu
Beauté / Santé

Préserver son capital soleil

Dans un précédent article, je vous partageais les bienfaits et méfaits du soleil sur notre peau et notre santé. Suivant notre phototype, notre peau possède des moyens de défense + ou – performants face aux rayons UV. Nous aborderons ici quelques bonnes pratiques pour s’exposer au soleil sans danger et préserver au maximum son capital soleil.

Les bonnes pratiques pour préserver son capital soleil :

  • Éviter le soleil pendant les heures les plus chaudes l’été (entre 12 h et 16 h), car ce sont les heures les plus riches en rayons brûlants. Rechercher un maximum l’ombre.
  • Méfiez-vous, même quand le ciel est nuageux et le temps couvert, les rayons UV peuvent frapper…et souvent encore plus fort car on ne retrouve pas cette sensation de chaleur qui nous encourage à faire attention !
  • Identifier son phototype et adapter en fonction son exposition au soleil : plus le phototype est clair, plus l’exposition doit être progressive. Retrouver dans cet article un tableau détaillé pour identifier votre phototype et prendre soin de votre peau.
  • Selon notre comportement ou notre hygiène de vie, notre capital soleil est + ou – préservé… Mais il existe aussi d’autres facteurs qui peuvent influencer : prise de médicaments, présence de coups de soleil, antécédents de santé personnels et familiaux, exposition forte dans l’enfance, présence de grains de beauté, immunité faible, etc.
  • Utiliser une bonne protection solaire (UVA et UVB) et renouveler son application toutes les 2h environ, en cas d’exposition continue ou après chaque baignade ou activité physique intense.  Ne pas prolonger le temps d’exposition sous prétexte d’être « protégé » par un produit solaire (celui-ci ne fait que diminuer les dommages causés par une exposition raisonnable).
    Si vous hésitez encore entre les différents filtres solaires (chimiques vs minéraux) et les différents SPF, vous pouvez consultez le guide des tests de crèmes solaires sur le blog de Tanush Grice.
  • Utiliser vêtements et accessoires comme protection supplémentaire car la crème solaire ne filtre pas la totalité des UV : chapeau à bord large, tee-shirt et chemise, lunette de soleil, parasol sur la plage, maillot de bain et tee-shirt anti UV…
  • N’oubliez pas de vous hydrater suffisamment et d’avoir une alimentation équilibrée et variée. On peut parler notamment d’une alimentation anti-inflammatoire et anti-oxydante (vitamines C et E, les caroténoïde (bêtacarotène). Pensez aux légumes et aux fruits très colorés riches en antioxydants (cassis, poivron rouges, carottes, mangues, pastèques, épinards, brocolis et tomates).
  • Pour les enfants, redoublez de vigilance car leur peau est plus fragile et leur système pigmentaire est encore immature. Pour la plage, il existe des combinaisons de bain intégrales anti UV. Prévoyez également la panoplie lunette/chapeau et éventuellement un parasol ou une mini tente, pour jouer à l’ombre. Les enfants de moins de 1 an ne doivent pas être exposés au soleil.
  • La pratique du bronzage artificiel avec des cabines UV est fortement déconseillée. Non seulement elle ne « prépare pas la peau au soleil » mais de plus, elle expose le corps à une forte dose d’UV, responsables d’augmenter le risque de cancers cutanés.
  • La prévention des cancers cutanés passe aussi par la surveillance de votre peau, notamment sur les grains de beauté. N’hésitez pas à surveiller vos grains de beauté et autres taches pigmentaires et à consulter régulièrement un dermatologue.
  • Apprendre à s’aimer également avec la peau « sans bronzage intensif », en rupture avec les images véhiculées par la publicité et les couvertures de magazines féminins où l’on voit souvent des photos de corps parfaits et extrêmement bronzés !
  • Utiliser éventuellement des produits cosmétiques pour sublimer la peau ou des produits auto-bronzants pour obtenir un aspect bronzé sans les méfaits du soleil.
  • Utilisez éventuellement des compléments alimentaires spécifiques « soleil » ou « bronzage ». Ces derniers visent à lutter contre les dommages provoqués par les UV sur les cellules de la peau et à améliorer son hydratation. On y retrouve principalement des vitamines (vitamines E et C ainsi que du β carotène), oligo-éléments (Zinc, Sélénium et Cuivre) et acides gras (oméga 3 et oméga 6). On peut également retrouver tous ces éléments dans l’alimentation. Il est aussi important de rappeler que ces compléments alimentaires n’arrêtent pas les UV et malgré le hâle artificiel induit par les caroténoïdes, il est indispensable d’utiliser une protection solaire pendant les expositions.

Malgré ces bonnes pratiques pour préserver son capital soleil, un petit accident est vite arrivé et c’est le coup de soleil assuré…

Que faire en cas de coup de soleil ?

En cas de coup de soleil, demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.
Voici tout de même quelques conseils, que vous pouvez appliquer en cas de coup de soleil léger, sans gravité.

  • En première intention, il faut refroidir la brûlure, pour éviter qu’elle ne s’étende davantage et pour soulager la douleur : douche ou un bain frais ou compresses fraiches.
  • Réhydratez vous en buvant de l’eau.
  • Apaisez la sensation de douleur en appliquant par exemple du gel d’aloe vera (cicatrisant et anti inflammatoire) en couche épaisse. Placez votre gel au réfrigérateur pour un « effet frais ».
  • Certains remèdes homéopathiques peuvent être utiles en compléments. Citons par exemple Apis mellifica 9 CH (peau rosée douloureuse), Belladonna 5 CH (peau rouge brûlante) et Cantharis 5 CH (si présence de vésicules remplies de liquide).  Demandez conseil à votre pharmacien ou homéopathe.
  • Enfin, certaines huiles essentielles peuvent être particulièrement intéressantes comme la lavande aspic ou la lavande fine (ou lavande vraie). Elles sont anti-inflammatoires, anti douleurs et cicatrisantes. Attention, les huiles essentielles nécessitent des précautions spécifiques en particulier pour les enfants et les femmes enceintes ou allaitantes. Demandez toujours conseil auprès d’un professionnel avant de les utiliser.

Pour préservez la jeunesse et la beauté de votre peau et obtenir des conseils personnalisés, n’hésitez pas à prendre RDV.

Les conseils généraux donnés dans cet article ne peuvent se substituer à une vraie consultation avec un naturopathe ou à un RDV avec son médecin généraliste ou dermatologue.